02.10.08

Associations d'enseignants et travail collaboratif : quels modèles ?

  07:54:13, Catégories: Associations d'enseignants

Le 24 Septembre s'est tenue, rue d'Ulm à Paris dans les locaux de l'ENS, la première journée sur le travail collaboratif organisée par les 3 associations Weblettres, les Clionautes et Sésamath en partenariat avec l'INRP.


L'objet de ce billet n'est pas de raconter en détail le déroulement de cette journée : les débats et interventions ont été enregistrées en audio et seront mises en ligne prochainement pour ceux que le sujet intéresse. Idem pour les présentations écrites des intervenants. Par ailleurs, le programme de cette journée donne déjà une bonne idée des problématiques qui ont été posées (http://eductice.inrp.fr/EducTice/partenariats/journeeTCol/)
Ces quelques lignes ont plutôt pour objectif d'essayer de dégager quelques lignes de forces et enjeux, du point de vue de Sésamath.
Ce colloque a permis de soulever beaucoup de questions. Nombreux sont les intervenants (par exemple Bastien Guerry lors de son intervention sur son expérience du travail collaboratif dans un projet comme l'OLPC) à avoir posé des questions directement aux trois associations organisatrices : sur leur façon de s'organiser (modèle du bazar ou de la cathédrale ?), sur les outils utilisés ... Cette journée a d'abord permis d'affiner des questions et d'en poser de nouvelles, en écho aux questions que les associations se posent elles-mêmes et en particulier : « y-a-t-il un ou des modèles pour les associations d'enseignants sur Internet ? » Évidemment, la question ne se pose pas de la même façon pour de jeunes associations présentes dans la salle (Par exemple EducOOo ou Open Web English), pour Weblettres et les Clionautes qui ont un sentiment d'être à un tournant de leur histoire, ou pour Sésamath qui est fortement sollicitée pour dire comment son modèle fonctionne, sans y parvenir très précisément le plus souvent. Peut-on faire l'économie de certaines étapes ? Toutes les associations vont-elles suivre des chemins analogues ou parallèles ? Comment peuvent-elles apprendre l'une de l'autre ou mieux s'appuyer l'une sur l'autre ?

L'une des forces de cette journée a sans doute été d'ouvrir plus globalement la réflexion.
En particulier, du côté de la recherche, de toutes les recherches : en didactique (avec l'implication croissante de l'INRP), en Science de l'éducation, en économie... Dans leur exposé très éclairant, Luc Trouche et Ghislaine Gueudet ont montré à quel point la recherche et les associations pouvaient d'une certaine façon se compléter dynamiquement. Et cette journée en a finalement été une illustration parfaite. Personnellement, je retiendrai en particulier cette invitation que Luc Trouche a lancé aux associations de s'intéresser fortement à ce qui se passe dans le quotidien des classes ; c'est un des axes importants de collaboration dans les années futures, selon moi.

Ouverture aussi sur d'autres modèles collaboratifs, comme par exemple les communautés de développeurs de logiciels libres ou des communautés comme Wikipedia. Bastien Guerry puis Jean-Michel Dalle ont beaucoup évoqué ces communautés et toutes les études intéressantes qui se sont greffées sur elles. Avec une question ouverte : est-ce que la dimension pédagogique des ressources produites par les associations d'enseignants est une réelle spécificité par rapport à ces modèles ?
Ouverture enfin, vers des problématiques internationales et de développement : merci à Alain Chaptal de nous avoir parlé du modèle anglo-saxon, chiffres et études à l'appui, soulignant l'émergence de phénomènes collaboratifs plutôt internes aux différents établissements du Royaume-Uni. Merci aussi à Virginie Torreins d'avoir évoqué, du point de vue de l'UNESCO, les enjeux internationaux liés au partage de ressources et à leur création collaborative en Afrique.
Pour terminer, un point qui m'a semblé revenir de façon très récurrente dans cette journée, et à juste titre : les élèves et les étudiants, ceux qui sont censés être tombés dans les nouvelles technologies très jeunes ! Quid du travail collaboratif les concernant ? Merci en particulier à Jean-Paul Moiraud de l'équipe Eductice (INRP) d'avoir ouvert la perspective sur ce sujet dans son intervention, car effectivement il pourrait bien s'agir d'un enjeu fort dans les années à venir.

PS : un autre compte-rendu fort intéressant de cette journée sur le site des Clionautes : http://www.clionautes.org/spip.php?article2079

sebastien.hache@sesamath.net

3 commentaires

Commentaire de: Fabien [Visiteur]
Fabien

Un petit lien vers le (très bon) blog de l’auteur du dessin qui illustre ce billet :

http://lestoujoursouvrables.over-blog.com/

04.10.08 @ 09:37
Commentaire de: levoisin [Visiteur]
levoisin

nous sommes au tout début du travail collaboratif…

17.11.08 @ 22:42
Commentaire de: kokorico [Visiteur]
kokorico

suis d’accord avec ça

17.11.08 @ 23:00


Formulaire en cours de chargement...